Quels premiers repas de nourriture solide donner à son enfant ?

Élever un enfant exige beaucoup de sacrifice et surtout de tact. Vous devez avoir l’œil pour suivre son évolution et anticiper ses besoins. Lorsque vous remarquez qu’il a doublé son poids après ses six premiers mois, vous devez par exemple augmenter le nombre de tétées. Mais s’il ne semble pas bien rassasié, sachez alors que le moment est venu d’insérer les aliments solides dans son alimentation. Mais ceci ne doit pas se faire n’importe comment. Dans cet article, vous trouverez tous les conseils et astuces pour réussir et bien nourrir votre enfant.

Quelques mesures pour les premiers repas de l’enfant

Toute mère devrait le savoir, la capacité de digestion d’un enfant reste très loin de celle d’un adulte. Pour cela, les repas d’un bébé doivent différer de celui de ses parents. De même, après quelques mois, dès que vous constatez qu’il peut franchir une nouvelle étape dans son alimentation, vous devez savoir insérer de nouveaux composés alimentaires. C omme premier conseil, ne vous empressez surtout pas de donner à l’enfant des aliments solides. L’idéal reste de consulter votre pédiatre afin de connaitre le meilleur moment pour les premiers repas. Voici d’autres mesures à prendre :

  • Pour un début, commencez par d’infirmes quantités et utilisez de petites cuillères à soupe ;
  • Prenez l’habitude de parler à votre enfant durant l’alimentation afin de le mettre à l’aise ;
  • Le bébé ne saura probablement pas quoi faire au début face à ce changement : à vous de lui apprendre une nouvelle habitude ;
  • Évitez de nourrir l’enfant lorsqu’il pleure ou qu’il se retourne ;
  • Augmentez chaque jour et de façon progressive, les portions d’aliments données au bébé.

D’après les spécialistes, un enfant ne peut pas prendre tous les repas solides comme un adulte. Ainsi, pour l’incorporation d’aliments solides dans son alimentation, vous devez éviter les éléments ci-après : œufs, poisson, produits laitiers, chocolat, caramel, fraises et kiwis, soja, gluten (blé, avoine, orge, etc.), cacahuètes, fruits secs, etc.

5 idées d’aliments pour la nourriture solide de votre enfant

Trouver les bons repas pour les débuts de votre enfant ne parait pas toujours simple. Nous vous proposons donc 5 aliments riches en nutriments que vous pouvez insérer en premier dans la nouvelle alimentation du bébé. L’idéal consiste à incorporer un à un les aliments et observer la réaction de l’enfant. Vous pourrez ainsi remarquer d’éventuelles allergies et apprendre ses goûts. Voici quelques aliments à essayer en premier :

  • Les céréales : riches en fer, elles représentent d’excellents compléments au lait maternel qui contient suffisamment du fer. Pour les premiers repas de l’enfant, optez donc pour des céréales (45 % d’apport en fer) à servir en nature ou comme des ingrédients dans des crêpes ou des muffins ;
  • Les pois : ils contiennent moins de fer, mais ils demeurent très riches en vitamines A, B et C. Votre bébé appréciera notamment leur goût doux et presque sucré. Riches aussi en acide folique, ils peuvent s’incorporer dans les premiers aliments solides ;
  • Les bananes : riches en vitamines B, en fibres, en potassium, en magnésium, en cuivre, en phosphore et en fer, elles demeurent très nourrissantes pour les enfants. Elles aident surtout à réduire la diarrhée et la constipation chez le bébé au cours de la période d’adaptation. Vous pouvez en servir à l’enfant sans modération ;
  • Les fruits déshydratés : vous pouvez aussi les insérer dans la composition des premiers repas. Ils se composent de dattes, de raisins et de canneberges et représentent une autre façon facile et délicieuse d’augmenter le fer chez le bébé ;
  • Les pâtes : faciles à digérer par l’estomac encore fragile de l’enfant, elles plaisent facilement à ce dernier. Elles sont très riches en acide folique, en fer et en vitamine B. Vous pourrez acheter les pâtes de formes amusantes pour permettre au bébé de les manger aisément avec ses doigts. Utilisez un laminoir pour faire des pâtes bien fines.

En plus de ces aliments, vous trouverez de nombreux autres qui peuvent entrer dans la composition des premiers repas solides de votre enfant. Vous disposez du choix entre le foie, les patates douces, le brocoli, les avocats, les fèves, les haricots, les lentilles, etc. Pour les débuts, l’enfant peut montrer des difficultés à digérer certains aliments : c’est tout à fait normal. Vous devrez juste éviter de lui donner les mêmes choses à de nombreuses reprises. Variez donc son alimentation en incluant un nouveau repas solide à la fois, et attendez que le bébé l’adopte avant de changer. Mais si vous rencontrez des difficultés à trouver les bons repas, n’hésitez pas à demander l’avis de votre pédiatre.