Le poulet boucané, histoire et origine de ce plat caribéen

Le poulet boucané est un plat caribéen, qui prend de plus en plus une place de choix dans la cuisine moderne. Mais, que savoir de ce plat, dont les premières traces remontent à plus 300 ans en arrière ? Lisez plutôt cet article, pour en savoir davantage.

Origine du poulet boucané

En 1630, un groupe de chasseurs posent leurs valises dans l’Amérique Centrale. Dans cette région de l’Atlantique Nord, constituée de la mer des Caraïbes et des terres et îles adjacentes, ce groupe de chasseurs vivaient en harmonie et de façon indépendante. Ils y vivaient de la chasse des bœufs sauvages dans les bois de Saint-Dominigue et surtout de la vente des peaux de leurs bêtes. En effet, leur alimentation était composée exclusivement du produit de leur chasse et de contrebande. Ainsi, pour conserver la viande, ils l’exposaient et la faisaient sécher à la fumée. Cette astuce à l’indienne, permettait à ce groupe de chasseurs d’obtenir une viande bien juteuse et savoureuse. Il faut souligner que tous les aliments dont ils disposaient, dont entre autres la viande du poulet, passaient pour la plupart par cette technique culinaire, qui finira par se rependre un peu partout dans le monde. En outre, trente années environ après leur installation dans les Caraïbes, précisément en 1665, la communauté de ce groupe de chasseurs va s’agrandir considérablement. En effet, ils seront les hôtes des flibustiers, durant plusieurs années. C’est ainsi que les boucaniers colonisèrent les flibustiers sur la côte française de Saint-Dominigue. Et comme le dit l’adage  » l’habitude est une seconde nature « , les fulbistiers vont acquérir l’art culinaire boucanier.

Histoire du poulet boucané

Le poulet boucané est le plat par excellence de l’alimentation de rue dans la Martinique. Littéralement,  » un aliment boucané  » signifie  » un aliment fumé  », afin de le conserver au mieux. Ainsi, le poulet est dit boucané quand il se fait cuire et assaisonner de telle sorte qu’il puisse se conserver aussi longtemps que possible. Tel que dit dans la précédente partie de l’article, le poulet boucané était considéré comme un plat exclusivement réservé aux personnes pauvres ou encore aux personnes à modeste condition de vie. En effet, à l’époque, les communautés qui ne disposaient pas de gros moyens pour acheter de la bonne viande, jetaient ainsi leur dévolu sur le poulet boucané, qui est préparé en vase clos durant environ 2 ou 3 heures à l’eau, du sel et du saindoux. De même, quand le poulet passait l’étape de l’étouffade, il se faisait cuire, pourvu d’épices et de chapelure, dans un récipient hermétique, pour rester chaud. Passée cette étape, le poulet était ensuite dégusté avec du riz. Aussi, faut-il le souligner, le poulet boucané était le plat de choix fréquent des ouvriers des usines, des chasseurs et ceux qui travaillaient dans les champs de canne à sucre. Mais, de nos jours, les plats du poulet boucané sont exposés sur des stands installés aux abords des grandes routes et font saliver encore non seulement les pauvres, mais aussi les plus aisés.

Ingrédients et préparation du poulet boucané

Cette spécialité de Dom-Tom, très appréciée, n’est pas l’apanage des experts culinaires. Pour vous faire plaisir et concocter à domicile du poulet boucané, vous n’aurez besoin d’aucune notion antérieure, car la préparation est très facile. Pour cinq personnes, les ingrédients sont les suivants :

  • 5 cuisses de poulet.
  • Un bol de sucre.
  • De la poudre à Colombo.
  • Un mélange de 5 grains de moutarde et de coriandre.

La préparation se fait en deux phases. La première consiste à fumer la viande et l’autre à la condenser. Notons donc que la première étape nécessite un environnement majestueux, pour éviter que votre logement ne soit embaumé. Pour commencer, il faut disposer les cuisses de poulet sur votre panier à vapeur de votre cocotte et y mettre du papier aluminium au fond de ce dernier. Ensuite, il faut poser sur les cuisses de poulet, les ingrédients pour la fumaison. Après cette étape, il faut poser la cocotte sur le feu et surveiller de temps à autre, jusqu’à observer de la condensation. La préparation peut durer jusqu’à 2 heures, voire 3 heures, en fonction de la grosseur des morceaux de poulet. Pour vérifier la cuisson, vous pourrez faire une petite incision sur les morceaux de viande. Enfin, quand tout est cuit, il faut servir à chaud son plat, avec une purée de pommes de terre. Toutefois, vous pourrez attendre que ça se refroidie. Bon appétit d’avance !