Bêtise de Cambrai : on vous raconte l’histoire des friandises Cambrai

Avez-vous déjà savouré des friandises à la menthe, au citron ou expérimenté d’autres goûts ? Sûrement ! Alors, venez apprécier aussi les friandises appelées « Bêtise de Cambrai », dont nous vous présentons aussi l’historique.

La ville de Cambrai 

Située en région Haut-de-France dans le département du Nord, Cambrai est une commune française réputée pour sa culture locale et ses monuments historiques à voir absolument. C’est une ville de découverte à travers sa diversité gastronomique très prisée, son patrimoine sacré, militaire, civile et bien d’autres. Vous pouvez contempler à Cambrai, l’un des monuments les plus remarquables à travers son architecture et plus anciens par son âge qu’est l’Église Saint-Géry.

Classé comme monument historique, ce patrimoine, comme tant d’autres, a fait l’objet de rénovation. Reconnu dans l’inventaire des monuments historiques et inscrit à l’UNESCO, le beffroi de Cambrai est un véritable endroit à visiter. Vous désirez aller au marché à Cambrai ? Alors, le marché couvert avec ses halles actives les jours de marché, vous attendent pour vous satisfaire. Encore appelée ville fleurie, Cambrai possède beaucoup de jardins publics que vous pouvez admirer. La ville de Cambrai est réputée pour sa spécialité gastronomique à travers la Bêtise de Cambrai, l’une des spécialités gourmandes les plus connues en France. C’est un bonbon traditionnellement enrobé de menthe, issu d’une erreur de manipulation, mais le résultat est vraiment historique.

Histoire des friandises la bêtise de Cambrai

Il s’agit de bonbons à l’ancienne en forme de coussin. Actuellement, deux fabricants qui continuent de perpétuer la tradition, se disputent cette invention, à savoir : les confiseries de Afchain et celles de Despinoy. En effet, selon la version d’Emile Afchain, qui était vers 1830 apprentis confiseur dans la demeure de ses parents confiseurs à Cambrai, lors d’une des préparations de berlingots, il commit une bêtise.

Sa bêtise était d’avoir fait tomber, sans le savoir, dans la préparation de berlingot de la menthe, mais il ne dit mot à personne et préféra cacher son forfait en blanchissant la pâte. Ses parents, qui ne se doutaient de rien, ont mis en vente les fameux berlingots, qui ont eux un succès pas comme d’habitude. Les clients revenaient aussi nombreux qu’ils s’en allaient pour demander ces berlingots qui avaient un goût agréable. Les parents reprirent alors la bêtise de leur fils en suivant sa recette spéciale qu’ils commercialisent. Un peu plus tard, Emile Afchain nomma officiellement sa recette  » la bêtise de Cambrai « .

Par ailleurs, selon la version de Despinoy se déclarant aussi comme inventeur de la bêtise de Cambrai, ce fut une erreur commise par Jule Despinoy. Selon lui, Jules Despinoy a fait une erreur de dosage et de cuisson au cours de la préparation. Ainsi, les deux évoquent que cette invention émane d’une bêtise reconnue dans les deux versions. Notons que la dispute de cette paternité d’inventeurs de la bêtise de Cambrai, a suscité un procès en 1889 et aboutis à un subtil compromis reconnaissant Afchain comme le seul inventeur et Despinoy comme le créateur. La bêtise de Cambrai par sa grande réputation, a été inscrite sur la liste du patrimoine culinaire du Nord-Pas-de-Calais. Elle fut également reconnue en 1994, comme patrimoine national des spécialités de France de confiserie.

Suivons maintenant les étapes de fabrication de la bêtise de Cambrai

Dans un premier temps, faire bouillir le sucre et le glucose et bien mélanger la pâte, une fois refroidie, sur une table adéquate. Ensuite, une petite partie de la pâte est prélevée pour être colorée avec du caramel, puis la majeure partie est étirée et oxygénée. La prochaine étape est l’ajout de la fameuse menthe, l’ajout de la ligne de caramel. Puis, la pâte est affinée, étirée et tournée.

Enfin, après l’obtention d’une forme laminée, les bêtises sont découpées, emballées, triées puis conditionnées. Ainsi, votre bêtise de Cambrai est prête à être dégustée. Savourez cette merveille à la menthe, mais expérimentez également d’autres saveurs comme le chocolat, le citron, l’orange, la pomme et bien d’autres arômes de fruits.